devenir graphiste : est-ce fait pour moi ?

design graphique
Karine wuillot

Karine wuillot

Graphiste et illustratrice à Chartres

Vous êtes étudiant(e), en reconversion professionnelle, ou bien autodidacte : vous souhaitez devenir graphiste, mais vous vous posez encore des questions sur le métier ? Quelles formations sont possibles, est-il bien fait pour vous, quels sont les débouchés ? En tant que graphiste pro passée de salariée à freelance, je vous renseigne et vous fait un petit état des lieux de la profession.

 

A quoi ressemble le métier de graphiste ?

 

Le graphiste est également appelé designer graphique suivant l’appellation internationale. Vous rencontrerez parfois les termes d’infographiste et de maquettiste, qui, quant à eux, désignent des spécialités proches du graphiste mais qui ne sont pas pour autant des synonymes (pour le premier, une personne spécialisée en préparation des fichiers PAO pour l’impression et le second, une personne qui réalise exclusivement de la mise en page).

Un graphiste sait créer des visuels, des identités (logos, chartes graphiques), des supports de communication et des mises en page. Selon ses spécialisations, il peut être amené à retoucher des images, concevoir des packagings ou bien créer des motifs. Le métier est composé d’un patchwork de possibilités créatives, et propose de nombreux défis à relever, selon l’échelon hiérarchique sur lequel vous vous trouvez. Vous utiliserez des logiciels de création graphique (suite Adobe, Quark, etc.) et réaliserez, si vous avez une aisance en dessin, certaines recherches à la main.

Pour échanger avec les clients ou les prestataires (imprimeurs, notamment), un bon relationnel est nécessaire. Une bonne résistance au stress et à la pression également, car certains délais peuvent être très courts et exiger une réaction de dernière minute !

Des qualités comme la curiosité, l’adaptativité et la capacité à travailler en équipe sont vivement recommandées.

Cela vous convient ? Passons à la suite : la formation qui vous permettra de mettre tout cela en pratique.


Graphiste : quelle formation ?

 

L’avantage du métier de designer graphique / graphiste, c’est qu’il propose des durées d’étude variables (principalement entre Bac + 2 et Bac + 5, mais également Bac pro production graphique). Le métier est également accessible en autodidacte, bien que, selon moi, une formation de base soit nécessaire (j’y reviendrai dans un autre point plus bas).

On trouve toutes sortes d’écoles, publiques, privées, dédiées au métier et aux spécialités annexes. Les écoles prennent pour la plupart sur concours et certains noms (Penninghen, les Gobelins etc.) peuvent vous donner un avantage de crédibilité.

Heureusement, cela ne fait pas tout ! Plus que le nom d’une école, c’est votre oeil, votre style, votre curiosité et vos capacités d’adaptation qui feront de vous un bon graphiste, car l’apprentissage ne s’arrête jamais à la sortie d’école ! Continuez à croître, murir, vous intéresser aux nouveautés et surtout, à vous cultiver : avoir une bonne culture artistique et générale fait rapidement la différence.

 

Graphiste : quelle insertion professionnelle ?

 

Je préfère ne pas le cacher : l’accès au métier de graphiste est de plus en plus dur. J’ai pu moi-même le constater entre le début de ma formation et aujourd’hui : si vous visez le salariat, comptez en moyenne 1 an pour dérocher un contrat en région parisienne (CDD et CDI confondus).

Quelles raisons à cela ? Une profession qui change très vite : attirante, le nombre de diplômés est en augmentation chaque année, elle a connu une démocratisation de ses logiciels (suite Adobe notamment) auparavant réservés aux professionnels, une concurrence galopante issue des pays étrangers, mais sa nature artistique lui vaut également une dévaluation de la part de la clientèle (je vous invite à découvrir le compte Facebook de Pigeon Gratuit qui dénonce ce phénomène, qui ne se limite d’ailleurs pas aux graphistes).

Au sujet de la dévaluation, et pour en revenir aux autodidactes : beaucoup se sont lancés en freelance sans avoir les bases du métier (notions de mise en page, hiérarchie des informations, bon oeil etc.) en pratiquant des tarifs ridiculement bas. Surtout, préparez-vous bien pour vous respecter, et respecter ce métier que vous aimez. Attention à toutes ces formations qui vous promettent de devenir graphiste accompli en trois mois : vous pourrez tout à fait acquérir des bases techniques rapidement, mais il faudra beaucoup plus de temps pour vous former à toutes ces compétences immatérielles qui composent le métier : regard critique, capacité à analyser les tendances, à faire des choix “bien sentis”, etc.

Un accès difficile ne veut pas dire impossible : ne vous découragez pas ! Je vous donne quelques conseils supplémentaires pour vous démarquer en tant que graphiste.


Comment mettre les chances de mon côté ?

 

  • Soyez curieux ! C’est la base du métier de designer graphique. Intéressez-vous aux expositions, aux nouveaux logiciels sortis, aux nouvelles compétences que les entreprises recherchent, et faites de la veille.
  • Ajoutez une corde à votre arc ! Il est plus difficile de faire son trou en étant seulement “graphiste“. Vous pouvez vous distinguer grâce à une une spécialité en plus : UX / UI design si vous aimez le webdesign et les applications, illustration si vous avez un bon coup de crayon, photographe pour réaliser des visuels par vous-même, Motion Design pour la vidéo, 3D, etc.
  • Soyez visible ! Discipline désormais numérique par excellence, le graphisme demande de soigner sa présence sur Internet : réseaux sociaux, site web, plateformes, etc.
  • Réseautez ! Particulièrement en freelance : approchez les clubs d’entreprises et de recommandation pour vous faire connaître. Il peut arriver que des agences passent par ces réseaux pour recruter un graphiste, sans publier d’offres d’emploi.

Cet article vous donnera quelques bases pour vous aider à formuler votre souhait. Toutefois, je suis loin de tout aborder en détail ici. Vous avez d’autres questions ? N’hésitez pas à les poser dans les commentaires !

Besoin d'un graphiste ?

Création ou mise à jour de votre communication, réalisation d'un visuel, mise en page d'un document... Sollicitez votre graphiste pour une réponse sur-mesure !

Partager ce post

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

D'autres articles à explorer

Illustration flat
Illustration

Illustrations “flat” : stop ou encore ?

Avez-vous déjà entendu le terme “Corporate Memphis” ? Non ? C’est le petit surnom donné à ces illustrations flat qui ont colonisé tout l’univers visuel de la tech et des start-ups ces dernières années. Vous en avez forcément vu quelque part : les entreprises se les arrachent. A tel point que les publicités finissent inexorablement

Audit de communication
Design graphique

Communication : 5 bonnes raisons de se faire accompagner

Votre dernière campagne sur les réseaux sociaux n’a pas donné les résultats attendus. Les clients ne vous trouvent pas. Ou encore, vous avez l’impression d’être noyé au milieu de la concurrence, et ne savez pas quoi proposer pour vous distinguer : Il y a certainement quelque chose à changer dans votre communication visuelle. Vous avez

Inscrivez-vous à notre newsletter


Warning: Undefined array key "pages" in /home/clients/6562ce3a93c08796290f2a3315906e50/kwuillot/wp-content/plugins/facebook-messenger-customer-chat/facebook-messenger-customer-chat.php on line 117
Retour haut de page